Le Ménil

Le Ménil, ferme à M. Roussel. C'était sous Louis XIII un fief appartenant à Louis de Culant, seigneur de la Brosse. En 1693, Mme de Fleurigny, née de Veelu, le possédait ainsi que le fief de Cornillon et avait dans sa terre droit de moyenne et basse justice préveté.

Sous Louis XV, Benjamin Etienne Maigret de la Boulaye, ancien officier des chasses, se qualifiait seigneur du Mesnil-Cornillon et du Petit Boulois. A sa mort, arrivée à Nangis le 2 mars 1769, les deux fiefs relevant du Châtel les Nangis, passèrent à son frère Antoine François Maigret, écuyer, ancien payeur des rentes de l'hôtel de ville de Paris. Celui-ci ne les conserva pas, il les vendit le 9 juillet 1776 moyennant 60 000 livres avec les fermes et les terres qui en dépendaient à la Marquise de Nangis, Mme Gabrielle Lydie D'Harcourt, veuve du Comte Claude Louis Regnier de Guerchy.

Vers 1840, la ferme du Ménil et celle des Billettes appartenaient à M. Adolphe Tarbé.

Cornillon

Le fief se trouvait non loin de la ferme du Mesnil. Il possédait un château fort. Les fossés existaient encore en 1831 au moment où fut fait le cadastre. Il ne reste plus rien de nos jours.