Rogenvilliers, Hameau dont une partie dépend des communes de Rampillon et de Villeneuve les Bordes.

Le fief d'Argenvilliers, plus tard Rogenvilliers, aurait été créé au moyen âge par l'abbé de Tours, seigneur de Donnemarie au profit des templiers mais au préjudice des seigneurs de Nangis si l'on en croit l'auteur de l'histoire du Montois. Toujours est-il que l'abbé y percevait plus tard la dîme inféodée. Le fief passa en partie dans la suite de la baronnie de Donnemarie au marquisat de Nangis.

L'une des fermesde Rogenvilliers, la plus importante comptant 212 arpents de culture, fut cédée en 1776 par Arcier d'Averigny (de Parouneau) à N.Garnier, entrepreneur des ponts et chaussées. Les hértiers de ce dernier la vendirent en détail en 1818.

Une autre ferme de ce hameau, celle dite de Saint Fiacre, située sur Rampillon a été vendue nationalement à la Révolution sur J.F Lambert, émigré.